Les désirs de mai – 2ème partie

Cher journal des émotions,

L’étape artistique de ce mois de mai a d’autres dimensions essentielles. Au-delà du thème de la promotion culturelle pour rendre hommage aux disparus, des concepts singuliers d’écriture prennent forme dans mon roman « L’impuissance d’une présence ».

Une majorité des lecteurs de « Trahisons mutuelles », mon premier roman, m’a fait remarquer avec insistance que la fin de celui-ci suscitait l’envie de lire la suite. Pour eux, il allait de soi que j’écrirais un autre roman au sujet de cette journaliste dont l’enquête sur un trafic de médicaments périmés est sabotée par son compagnon. Or, ce n’était pas dans mes projets. En ce qui me concerne, la fin de l’écriture d’un roman rime avec la hâte de ficeler d’autres intrigues. Des histoires qui explorent d’autres domaines de l’existence humaine. Afin d’éviter de tourner en rond avec les mêmes thèmes.

L’idée d’écrire une suite de « Trahisons mutuelles » finit par me séduire. Cependant, pour rester fidèle à moi-même, cette suite ne devait pas constituer tout un roman. Alors, j’ai imaginé une suite qui s’intègre à mon nouveau roman « L’impuissance d’une présence ». C’est ainsi qu’Estelle, la journaliste d’investigation de « Trahisons mutuelles » et son ex-compagnon Nathan, apparaissent dans « L’impuissance d’une présence » en tant que personnages secondaires. Ce concept de suite d’un roman intégrée dans un autre roman constituait un défi : celui de former un ensemble harmonieux avec l’intrigue principale du nouveau roman. Que la suite des aventures de la journaliste fasse partie de cette histoire du diplomate, sans entraver son homogénéité. Ce fut un chalenge passionnant à relever. D’autant plus que tout au long de ce roman, c’est Antoine qui s’exprime à la première personne. Le diplomate vit intensément cette période où il est en danger de mort après son gain record à la loterie.

En plus de ce concept de suite intégrée, j’ai voulu expérimenter l’idée de créer une annexe au roman. En tant que lecteur, je suis souvent mélancolique en terminant la lecture d’un roman qui m’a captivé. Alors, je me précipite parfois sur un autre roman du même auteur. Lorsque j’ai lu tous les précédents et que le suivant n’a pas encore été publié, je me retrouve à devoir attendre. Une attente qui se compte parfois en années avant de pouvoir lire une autre histoire de cet auteur. C’est ce constat qui a fait naître chez moi l’idée d’écrire une nouvelle rattachée au roman. Cette courte histoire en annexe ayant pour thème principal l’un des thèmes du roman. Créant ainsi une dimension complémentaire à ce sujet exploré dans le roman, tout en offrant une nouvelle histoire avec d’autres suspenses.

« L’impuissance d’une présence », roman à suspense annexé d’une nouvelle, est à découvrir sur Amazon, Apple, Fnac et toutes les librairies en ligne.

L’impuissance d’une présence sur Amazon France

L’impuissance d’une présence sur Amazon Canada

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s