Le retour de mars – 2ème partie

Cher journal des émotions,

Ce n’était qu’une blague entre amis. Pourtant, elle s’est avérée être la genèse d’une forme de renaissance en janvier. Selon que nous soyons un homme ou une femme, nous sommes soumis à des normes sociales qui conditionnent différemment nos rapports à la sexualité. Il semble communément acquis qu’il serait plus facile pour une femme de s’abstenir d’activités sexuelles pendant une longue période. C’est ainsi que le défi me fit lancé de tenir un mois d’abstention totale. Après m’en être amusé, j’ai ouvert les yeux sur l’opportunité qu’un tel pari représentait. 

Les débuts d’années sont souvent rythmés par une pléthore de résolutions. Maintes fois, cette dynamique s’essouffle au bout de deux à trois mois. Avec ce pari d’abstinence pendant un mois, m’est venue l’idée de marquer tous mes débuts de mois avec un à trois défis à relever. Ainsi, le maintien de l’énergie de début d’année est rendu possible toute l’année. Chaque mois étant un nouveau chapitre qu’on aborde avec entrain.

Ce principe est venu compléter mon arsenal d’outils dont je me muni pour le voyage vers la meilleure version de moi-même. Chaque fin de mois est l’occasion de réaliser une auto-évaluation. Mes paris mensuels sont sélectionnés en considérant les routines qu’il me faut installer pour progresser en permanence. Pour le mois de mars par exemple, l’un de mes challenges fut de me lever à cinq heures du matin pendant la semaine, pour une séance d’écriture, plus une séance de sport. Malgré ma conscience que c’est au réveil que ma productivité est à son comble, je m’étais éloigné de cette routine de l’écriture matinale quotidienne. Soigneusement, j’ai pu me réajuster à une pratique qui m’est vitale.

La vertu de ce concept est aussi de mettre son mental régulièrement à l’épreuve avec des routines simples et délicates. Ce qui peut amener à être dans les meilleurs dispositions pour les tâches plus complexes. C’est une dynamique semblable à celle d’un sportif professionnel usant de nombreux petits exercices harassants pour être au maximum de ses capacités. L’abstinence sexuelle totale pendant une certaine période, l’exercice physique, un régime alimentaire rigoureusement sain et bien d’autres disciplines peuvent être utilisées pour muscler notre mental. C’est en même temps un investissement à long terme pour notre santé. Nous nous retrouvons ainsi gagnants sur de nombreux tableaux avec de simples défis mensuels tout au long de l’année. Il devient plus aisé de ne pas s’autoflageller si le défi n’est pas relevé avec succès. Surtout, l’ajustement le mois suivant peut s’opérer avec simplicité. Quand viendra le moment de faire le bilan de mon année, je suis confiant que je totaliserai plus de victoires que lorsque je me contentais de résolutions annuelles.

En ce mois de mars je me suis senti définitivement de retour sur le champ des batailles contre moi-même. Cette voix intérieure de l’impossible, je l’ai réduite au silence sur divers sujets. Quelle liberté rafraîchissante que de savourer le contrôle sur son esprit !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s